Comment Renvoyer Une Personne De Chez Elle Sans Son Consentement

Table des matières:

Comment Renvoyer Une Personne De Chez Elle Sans Son Consentement
Comment Renvoyer Une Personne De Chez Elle Sans Son Consentement

Vidéo: Comment Renvoyer Une Personne De Chez Elle Sans Son Consentement

Vidéo: comment éloigner définitivement une personne qui vous veut du mal 2022, Octobre
Anonim

Dans le monde moderne, les gens sont souvent confrontés au problème de renvoyer des citoyens qui ne vivent pas dans un certain espace de vie, par exemple des colocataires qui se comportent de manière inappropriée et sont bruyants. Mais la loi devrait prévoir la possibilité de congédier une personne sans son propre consentement ou contre son désir de vivre en appartement. Et une telle possibilité existe vraiment.

Comment renvoyer une personne de chez elle sans son consentement
Comment renvoyer une personne de chez elle sans son consentement

Instructions

Étape 1

Lorsqu'une personne n'est pas contre la sortie de la pièce, mais se trouve à une distance suffisamment éloignée et n'a pas la possibilité de venir, ou lorsqu'une personne est contre la sortie de la maison et souhaite y rester plus longtemps. Dans le cas où une personne ne vit pas dans la maison, par exemple, est partie dans un autre pays, mais ne souhaite pas être libérée, vous pouvez saisir le tribunal avec la fourniture de toutes les pièces justificatives.

Étape 2

Au tribunal, il faut prouver que la personne ne regarde pas les lieux, ne s'occupe pas et ne montre pas d'intérêt, que dans un autre pays cette personne a déjà un lieu de résidence et d'autres documents qui semblent indispensables à l'avocat. Il est plus facile de persuader une personne de vérifier de son plein gré, alors elle a le droit d'envoyer un mandataire muni d'une procuration pour effectuer des opérations avec cet espace de vie, à savoir la possibilité d'être déchargé de la maison. Tant un avocat qu'un individu ordinaire peuvent représenter les intérêts d'une personne devant les tribunaux. Mais, en règle générale, obtenir le consentement à la radiation est difficile et souvent impossible.

Étape 3

Il résulte de la législation en vigueur que l'acheteur lui-même avec toute sa famille, vivant avec l'employeur au moment de la privatisation, participe à la privatisation.

Dans le cas où l'un des membres inscrits de la famille du locataire cesse d'habiter avec eux sur le même territoire, il a toujours droit à une partie de l'espace privatisé et peut en disposer à sa discrétion. C'est-à-dire que tout membre de la famille enregistré dans la zone privatisée a le droit de manière indépendante, sans le consentement des personnes vivant restantes, de vendre, d'échanger ou de faire don de sa part du logement.

Étape 4

Si l'un des citoyens enregistrés est absent de la maison privatisée, alors, conformément à la loi, il conserve le droit au logement. Si un membre de la famille enregistré est absent pendant plus de six mois, le tribunal peut prolonger cette période en cas de service militaire, en cas de départ temporaire vers un autre lieu de résidence, sur présentation des documents pertinents au tribunal ou au autorités compétentes.

Par conséquent, il est très difficile de renvoyer une personne de son domicile sans son consentement, et cela ne peut se faire que par voie judiciaire.

Populaire par sujet